Le bassin versant

Un bassin versant est un lieu où l’eau se déverse. Il y a trois parties ; la montagne, la vallée, et la plaine.

  • En montagne: l’eau coule tout droit avec beaucoup de courant et, à son passage, elle arrache de gros sédiments.
  • En vallée: l’eau commence à faire de petits virages. Il y a de moins en moins de courant et elle arrache donc un peu moins de sédiments.
  • En plaine: l’eau fait de grands virages. Il n’y a presque plus de courant et elle n’arrache que de tout petit sédiments.

Le frêne

Description:

Arbre de grandeur 35 à 40 m.

Ses fleurs sont rougeâtres.

Ses feuilles sont opposées, grandes, bien vertes, composées.

Le frêne a des grosses racines, des racines imposantes et pivotantes. Il est donc bien ancré dans le sol.

Il retiendra donc le sol lors d’une crue.

On le trouve donc souvent au bord des berges.

Les différentes roches

Roche meuble: Un roche meuble c’est une roche dont les minéraux ne sont pas accrochés entre eux.

Roche cohérente: Une roche cohérente est une roche dont les minéraux sont accrochés entre eux.

Roche friable: Une roche friable c’est une roche qui s’effrite facilement entre les doigts.

Dans la catégorie des roches faisant effervescence (c’est-à-dire que lorsqu’on met de l’acide chlorhydrique, il y a des bulles, ce qui signifie qu’il y a présence de calcaire), il y a le poudingue et le grès.

On reconnaît le poudingue sur plusieurs critères: il a une couleur variée, c’est une roche cohérente (aux grains soudés par un ciment) et il a au moins 10% minimum de grains arrondis (galets) en conglomérat.

On reconnaît le grès grâce à sa couleur uniforme, ses grains de même taille plus petit que deux millimètres , et ses grains de sables soudés qui rayent le verre. Il est peu poreux (c’est à dire qu’il présente peu de petits trous) et imperméable.

Dans la catégorie des roches ne faisant pas effervescence ,il y a le sable et l’argile.

On reconnaît le sable à sa couleur variée, à ses grains polis de même taille (inférieurs à deux millimètres) qui rayent le verre  .

On reconnaît l’argile grâce à sa couleur uniforme ( gris et rouge), à ses grains invisible à l’oeil nu, et son touché velouté.

L’argile absorbe l’eau à l’état sec ( il est imperméable). Il forme une pâte avec l’eau, il tâche les doigts et se raye à l’ongle.


Le génie végétal

Il arrive que les berges s’effondrent lors des crues : alors on utilise le génie végétal.

Le génie végétal consiste à mettre des fagots de saule au bord de la berge. Pour cela on utilise une machine soit sur

l’eau soit sur la berge qui enfonce des pieux pour tenir des fagots qui tienne la berge.

On utilise surtout le saule,car il aime l’eau et pousse facilement dans l’eau.

On place de l’aulne et du frêne pour consolider la berge avec les racines.

Les Fossiles

                        ammonite                            triceratops

Les fossiles sont au départ des animaux qui ,au fil du temps, ( plusieurs millions d’années ) ce sont fait emprisonner par la roche .

Avec le temps ,ils peuvent se cristalliser . Les plus courants sont ceux des dinosaures (comme le triceratops) car ce sont les plus ancien .

On trouve souvent des fossiles d’ammonites .Les ammonites ont vécu au Trias ,il y a 250 millions d’années .

On trouve des fossiles dans des roches sédimentaire .Les fossiles se solidifient avec le temps .

Les berges

La berge (ou rive) est le bord en surplomb (relevé ou escarpé) d’un cours d’eau, ou d’une pièce d’eau fermée (étang, lac).

Les berges sont dites naturelles ou artificielles. Le Dictionnaire de l’Académie Française de 1798 ajoute qu’il peut aussi s’agir du bord relevé ou escarpé d’un chemin ou d’un fossé.

Les berges sont naturellement sensibles à l’érosion hydrique (qui peut être très exacerbée par le batillage des bateaux, par l’usage de désherbants sur les berges, par l’action d’espèces introduites  telles que l’écrevisse américaine, le rat musqué ou le Ragondin introduits en Europe. Le bétail qui descend à l’eau pour boire ou traverser peut aussi endommager les berges fragiles, de même que les pêcheurs ou les promeneurs, en situation de surfréquentation.
Les berges ont dans la nature un tracé qui évolue dans le temps, que l’Homme cherche à stabiliser.

Atterrissement: accumulation d’argile, limon, sable, gravier ou galet en bordure de berge ou dans le lit même du cours d’eau,crée par une diminution de la vitesse du courants.

Enrochement: blocs de pierre, déposés par l’homme, au niveau des berges pour les protéger de l’érosion.

Les hirondelles de roches

 

C’est une hirondelle robuste qui vient passer l’été dans toutes les régions méditerranéennes de l’Europe.

Essentiellement alpine,elle habite gorges et contreforts souvent en altitude ,mais rejoint le niveau de la mer pour hiverner.

Hirondelle de rochers :

Silhouette: hirondelle

Taille 14,5 à 15cm

Habitat: sites rocheux,montagnes,gorges.

Activité: aérienne,décolle des falaises et s’y pose.

Sociabilité: 1 à 50 individus par groupe.

Vol: glissé ,voltigeant

Reproduction:

Nid: coupe de boue sur falaise ou contrefort

Œufs: 4 ou 5 ; blanc ,tachetés de rouge

Incubation : 14 jours , femelle

Envol – émancipation : 25 a 26 jours

Couvée: 1 mois ; mai-juin

Nourriture: insectes

Identification:à l’âge adulte

Sommet tête: brun

Dos: brun

Croupion: brun

Queue:brune,taches

Moyenne,carré

Gorge: crème

Poitrine:brun-roux

Ventre: brun -roux

Bec: noir ; très court

Pattes : noires,courtes

La sédimentation

Ce sont les sédiments qui se déposent au fond de l’eau ou sur les berges.

 Les sédiments peuvent être gros (galets,rochers …) ou petits (gravillons ,du sable , du limon ….)

On veut savoir quels sont les sédiments qui se déposent au fond .

Expérience

On a mis de l’eau dans une bouteille avec du limon,  des cailloux et de l’argile ( expérience sur la feuille blanche ).

Résultat :

Les particules les plus grosses se déposent  au fond de la bouteille.

 C’est le cas des cailloux, des galets, du limon, de l’argile.

 Les plus légères se trouvent  dans la partie haute de la bouteille (en surface et dans l’eau): les brindilles, les feuilles..

Plus on est vers la montagne, plus il y a de cailloux.

Plus on est vers la mer, plus il y a de limon et de sable.

L’aulne glutineux – Alnus glutinosa –

  TAILLE: 20 a 30 mètres.

Inférieure à 15 mètres si les conditions (climat ou/et sol) sont mauvaises .

Longévité (durée de vie ) : l’ age maximum est de 100 ans .

Possibilités d’ utilisations: on peut l’ utiliser pour la mise en valeur des terres basses et la fixation des berges .Il supporte bien le recépage.

L’aulne abaisse la nappe phréatiques d’une manière efficace en augmentant l’évaporation moyenne ; Il aide à l’assainissement des sols.

Recépage: Action de couper un végétal près du sol pour favoriser la pousse.

L’ assainissement du sol : c’est l’action de rendre le sol plus sain, plus pur.